Lifting du visage

Le lifting cervico-facial à Montpellier (Hérault)

Pourquoi est-il léger, performant, durable et très sûr ?

Il faut savoir qu’il y a, sur le visage, une partie relativement fixe, devant l’oreille qui ne vieillit pas (partie en arrière de la ligne verticale du schéma) et une partie (en avant de la ligne) plus antérieure, mobile, dite centro-faciale qui glisse, avec le temps et donne les signes du vieillissement.

Il faut savoir, aussi, que nous voyons la peau, mais au dessous, il y a la graisse et une sorte de drap, une lame fibreuse comprenant aussi les muscles peauciers que l’on appelle le SMAS.
Le travail va consister à retendre le drap qui a glissé vers le bas et « la couverture cutanée » suivra comme si elle était attachée par des Velcros.

Ce drap, nous l’avons dit, n’est fixé qu’en arrière du trait, sur la Parotide. En avant, il glisse tout seul ; il suffit donc de le décoller de sa zone fixe. Ainsi libéré, on le remonte de 2 à 4 cm, ce qui va retendre la zone mobile qui a vieilli, puis il se recolle en 10 jours, de façon très solide sur cette grande surface, en arrière du trait.
Il a mis un certain temps pour descendre, il remettra un certain temps pour redescendre.

Ainsi, avec ce principe simple, on assure :

  • La légèreté de l’intervention car il est ainsi possible de ne décoller que la peau qui va être en trop. Donc, à la fin, il n’y aura pratiquement plus de peau décollée. Donc, quasi impossibilité d’hématome, d’œdème, d’ecchymose et ainsi, la patiente est très présentable dès l’ablation des points au 4ème jour.
  • Par ailleurs, une peau qui a été décollée sera, ensuite moins bien vascularisée et donc vieillira plus vite, ce qui n’est pas le cas ici.
  • L’efficacité de l’intervention : car nous mobilisons toute la surface du visage par l’intermédiaire de ce « drap » qui est le seul vecteur pour remonter l’ensemble de façon harmonieuse.
  • La pérennité : la peau n’est pas un tissu de soutien ; c’est ce « drap » fibro-musculaire qu’est le SMAS qui va s’accoler solidement, plus haut, sur une très grande surface, qui va assurer la durabilité du résultat.
  • Enfin, la sécurité : le décollement modéré, se faisant uniquement sur la Parotide, où il n’y a aucun élément anatomiquement à risque (nerfs, vaisseaux) sera très peu traumatisant, rapide et très sûr (aucune parésie, paralysie temporaire, sur plus de 2000 cas de cette technique).

En conclusion :

Par des gestes chirurgicaux très peu agressifs, il est possible d’entrer en clinique le matin, pour un lifting et de ressortir en milieu d’après-midi et de ne plus avoir de pansement dès le lendemain matin.

Cette intervention légère, indolore, sera très efficace, durable et très sûre.

Auteur : Dr Bonnefon Alain Google + Facebook